PHUKET A TRAVERS LES SIECLES

HISTOIRE DE PHUKET

Histoire de Phuket en Thaïlande

L'histoire de l'île de Phuket remonte à l'an 1025 de notre ère. Ses premiers habitants furent les « Negrito », les tribus des gitans de la mer et les nomades Mon, de la région de Pegu. A l'origine, elle était connue sous le nom de Junk Ceylon, nom retrouvé sur des vieilles cartes de navigation portugaises. Elle est ensuite devenue Phuket, nom dérivé du mot malais « Bukit » qui signifie colline. Du 15ème au 16ème siècle, Phuket fut connue pour sa production d'étain et devint un centre de commerces et d'échanges pour les européens qui obtinrent la permission d'y faire du commerce. Le roi de l'époque a nommer René Charbonneau, un docteur missionnaire français, gouverneur de l'île de 1681 à 1685. L'île servait de relais sur la route maritime entre l'Inde et la Chine, et fit partie de l'empire Shivite, qui s'était établi sur la péninsule malaisienne durant le premier millénaire. Après la destruction de la ville d'Ayuthaya par les birmans en 1767, le roi Taksin de l'époque, repoussait l'envahisseur et réunifiait le pays. Les birmans, pas contents de ce revirement de situation, équipaient une flotte de navires afin d'attaquer les provinces du sud; Le plan étant de capturer les habitants de Phuket et de les mettre en esclavage en Birmanie. La page la plus mémorable de l'histoire de Phuket fut écrite à ce moment là. Un capitaine de bateau, Francis Light, passant au large de Phuket, fit envoyer un message disant que les birmans étaient en route pour attaquer l'île. La résistance fut organisée par deux héroïnes : Kunying Jan, la femme du gouverneur, et sa sœur Mook. Déguisant des milliers d'autres femmes en hommes, elles marchèrent de long en large sur les différentes plages de Phuket, maniant des armes de fortune. Le résultat fut que, une fois sur place, les birmans hésitèrent à attaquer en voyant le déploiement de force de « l' armée » de Phuket. Après un mois de siège, ils furent forcés de repartir, le 13 mars 1785. La victoire fut attribuée à l'intelligence des deux soeurs, et en reconnaissance de leur bravoure, le roi Rama I leur attribua des titres réservés uniquement aux membres de la royauté. Pendant le 19ème siècle, les immigrants chinois sont arrivés en tel nombre pour travailler dans les mines d'étain que le caractère ethnique de la partie intérieure de l'île a changé au cours du temps, pour devenir à dominance chinoise ; alors que sur les côtes, la population est composée de pêcheurs musulmans. Sous le règne de Rama V, Phuket est devenue le centre administratif des mines d'étain et en 1933, avec le changement politique du pays, qui est passé d'une monarchie absolue à un système de parlement, l'île est devenue une province à elle seule. C'est environ à cette période que la seconde activité industrielle s'est établie sur l'île avec les plantations d'hévéas. C'est à Praya Rasda (« Kawsimbi »), le gouverneur chinois de Phuket, de 1890 à 1909, qu'est attribué l'introduction de l'hévéa en Thaïlande en 1901; Cette activité est devenue un tel succès que la Thaïlande est, aujourd'hui, le plus grand exportateur de caoutchouc au monde.

Powered by 12Go Asia system